OULIPO

    CHRONIQUES DES ANNÉES HÉROÏQUES

 (1978-2018) 

 

 JEAN-JACQUES THOMAS 

DISTINGUISHED PROFESSOR

MELODIA E. JONES CHAIR

SUNY-UNIVERSITY AT BUFFALO

(NEW YORK, USA)

 

Front Cover Art Design:
 
Jennifer Ward Studio

                                              ISBN: 978-1-937030-92-6
                                                           490 pages
REMERCIEMENTS 7 JACQUES ROUBAUD  
AVANT-PROPOS, MÉTHODES ET MOTIFS 9 Pas de hasard: la po-éthique numérique de Roubaud. 295
PRINCIPES   Jam Session. 325
Salon: poétique de l’Oulipo. 55 Le swing du troubadour: autoportrait de Roubaud. 337
Partitions concertées. 69 La/prose/de/Rou/baud/long/ré/cit/de/po/é/sie. 369
Informatique, tic…tic… tics. 119 AUJOURD’HUI  
OuLiPotemkine: à bas la tyrannie des contraintes! 137 Habeas corpus: de l’invisibilité des corps contraints. 403
GEORGES PEREC   Oulipo, qui as-tu tu? 429
Georges Perec: bio-ergonomie. 161 CONCLUSION  
Lettre ouverte sur un bureau et autres natures mortes chez Perec. 203 Le savoir des formes. 449
‘Du hareng saur au caviar’, ou l’autoportrait bien ordinaire
 selon Georges Perec.
243 Conférences, séminaires, préfaces, introductions, articles, 
compte-rendus par Jean-Jacques Thomas sur l’Oulipo (1978-2018).
481
Perec en Amérique. 271 Table des Matières. 488

 

          Si les mouvements d'avant-garde vont et viennent, alors, Oulipo n'est pas une avant-garde. Depuis plus de soixante ans, ce groupe, fondé en 1961 par l'écrivain français Raymond Queneau et le mathématicien français François le Lionnais, est toujours actif. Caractérisé par sa nature multigénérationnelle, de 1961 à aujourd'hui, l’Oulipo a réuni des personnalités littéraires et culturelles aussi diverses que Raymond Queneau, Georges Perec, Italo Calvino, Harry Mathews, Ross Chambers, Jacques Roubaud, Marcel Bénabou, Michelle Grangaud, Paul Fournel, Michèle Audin, Bernard Cerquiglini, Daniel L. Becker, Anne Garréta, Michèle Métail. Jacques Jouet, Hervé le Tellier, Pablo Sánchez, pour n’en citer que quelques-uns. Individuellement ou collectivement les membres de l’Oulipo ont favorisé l’évolution du groupe et ont permis de dessiner avec plus de précision les lignes de force intellectuelles qui ont permis à ce mouvement originellement marqué par la rigueur intellectuelle, le formalisme et le phénoménologisme ambiant des années 60 de se perpétuer avec une certaine pertinence dans nos années d’extrême contemporain du début du 21e siècle.   

          C’est le mérite de cet ouvrage d’accompagner en temps réel les grandes évolutions formatrices qui ont marqué les « années héroïques » du groupe depuis sa sortie hors du creuset confidentiel de ses origines et son émergence publique au cours des années 70 jusqu’à la montée en force d’une troisième génération de membres actifs qui sont les héritiers installés dans la légende d’un groupe qui, au cours de ces dernières cinquante années, a pris soin de précisément consacrer une grande partie de son activité à la définition de ses contraintes, lois et principes de création littéraires et artistiques. Ces héritiers sont ainsi confrontés à l’anxiété incubatrice de toute nouvelle avant-garde : simplement profiter du label établi et épuiser tranquillement le capital social accumulé par les grands anciens ou, ne plus défier le destin de toute les transformations historiques du panorama intellectuel français et s’engager sur le chemin habituel des avant-gardes :  imposer la rupture pour faire du nouveau, autrement.

          Certains textes critiques importants publiés en leur temps pour marquer les évolutions significatives du groupe sont repris ici et apparaissent maintenant accompagnés de leurs mises à jour contemporaines qui ainsi remontent la pente verbale et donnent une nouvelle dimension critique nuancée par la connaissance des retombées de certains choix sur l’évolution historique du groupe, corrigent certaines erreurs du jugement passé ou élargissent, grâce aux informations  nouvelles, les perspectives seulement entrevues dans ces analyses anciennes. D’autres études, à ce jour inédites, viennent compléter cette étude diachronique du groupe et servent ainsi à offrir, ici, dans leur ensemble, un ouvrage qui se veut, par son accompagnement attentif des évolutions de l’Oulipo, une tentative d’évaluation exhaustive du groupe et de son impact sur le paysage intellectuel et littéraire français de ce récent demi-siècle passé.  

 

Le Professeur Jean-Jacques Thomas intervenant au Colloque de Cerisy en 2016

        Le Professeur Jean-Jacques Thomas écoutant le poète argentin Bernardo Schiavetta au Colloque de Cerisy en 2015

                       LE PROFESSEUR JEAN-JACQUES THOMAS, 

         ORATEUR À LA CÉRÉMONIE DE REMISE DE DIPLÔMES

          DE L'UNIVERSITÉ DE CALIFORNIA À SANTA BARBARA

LE PROFESSEUR JEAN-JACQUES THOMAS À LA REMISE DES DIPLÔMES DE DOCTORAT

DE NICOLE L. BOJKO, Ph.D. ET DE DANY JACOB, Ph.D. (2016)

Jean-Jacques Thomas est Distinguished Professor et titulaire de la Melodia E. Jones Endowed Chair à la State University of New York.  Il a enseigné à Paris-8, l’université du Michigan-Ann Arbor, l’université de Californie-Santa Barbara, Columbia et Duke. Il a été professeur associé à l’Ecole Normale Supérieure LHS-Lyon (Centre de Poétique) et il a été professeur invité à l’université du Québec à Montréal. Spécialiste de la poésie et de la poétique contemporaines, il a publié de nombreux ouvrages en anglais, français et espagnol sur les questions de poétique: Lire Leiris (Paris, 1972), Poética Generativa (Buenos Aires, 1981, 1989), La Langue, la poésie (Lille, 1989), La Langue volée (Berne, 1989), Concordance Poèmes d’Yves Bonnefoy (New York, 1990), et avec Steven Winspur, Poeticized Language (PSUP, 2000). Cette année il publie Perec en Amérique (Les Impressions Nouvelles, 2019). Il a édité des numéros spéciaux des revues Sub-Stance et Langages et il a traduit en français The Semiotic Web de Thomas Sebeok (Degrés), Semiotics of Poetry de Michael Riffaterre (Le Seuil). Avec Richard Schechner et Joe Caughan, il a traduit et adapté Le Balcon de Jean Genet pour le Performance Group (New York, 1979). Il est l’auteur de nombreux « Cinéssais » (Duchampion, La chute des dés, Ampoule/Ampoulé, Installation 149, Totem, etc. sur Vimeo). Il a récemment publié, en Europe et aux Etats-Unis, des articles sur René Char, Dany Laferrière, Joël des Rosiers, Jean-Marie Gleize, Pierre Alféri, Emily Dickinson, Aimé Césaire, Isidore Isou, Denis Roche, Jacques Roubaud et Georges Perec. Il est éditeur en chef de la revue Formules, et a été éditeur en chef de la revue Formes Poétiques Contemporaines; il est membre du comité de rédaction de Poetics Today, SubStance, XXth-Century Studies et de The New Centennial Review. Jean-Jacques Thomas est Directeur Littéraire des Presses Universitaires du Nouveau Monde.           

                                                                                                                                                 

                                                                                                                     NEW TITLES BY SERIES    FICTION PROPOSAL    

                                                                                                           WELCOME TO OUR CHILDREN'S BOOKS DEPARTMENT

 WELCOME TO OUR FICTION DEPARTMENT

 BUY ON LINE CATALOG